lb fr pt en
Aktivitéiten 2016 . Activités 2016  
26 décembre 2016

Dieu choisit d’abord les pauvres et les exclus

Monseigneur Jean-Claude Hollerich a célébré l’Eucharistie de Noël au Centre Pénitentiaire de Schrassig

La période de Noël est, c’est bien connu, une période d’intense activité. C’est aussi le cas pour l’équipe de l’Aumônerie à Schrassig, où il faut préparer trois célébrations les 25 et 26 décembre pour les prévenus et les condamnés, réaliser la décoration de la chapelle, demander les autorisations pour l’entrée des chorales auprès d’une Administration heureusement compréhensive … mais aussi et surtout être présents auprès des détenu-e-s qui, en ces temps de fêtes, ressentent plus douloureusement encore la privation de liberté et toutes ses conséquences.

Après la lecture de l’Evangile selon St Luc (2, 1-14), Monseigneur Jean-Claude Hollerich s’est exprimé, visiblement heureux de pouvoir célébrer avec les détenus l’Eucharistie de Noël, cette grande fête de l’amour de Dieu pour les hommes.

Rien dans le contexte de la naissance de Jésus n’est anodin : ses parents, Joseph et Marie, viennent de Nazareth, un petit village qui n’a pas bonne réputation car il est habité suite à la déportation des Juifs, par une population mêlée, qui parle aussi araméen, ce qui n’est pas bien vu. Les maisons y sont pauvrement construites et on vit plutôt dans des cavernes dans les rochers.

Marie, dont la grossesse est déjà très avancée, doit supporter un long et inconfortable voyage. Arrivés à Bethléem, bien que de la lignée de David, Joseph et Marie doivent trouver refuge dans une étable car il n’y a pas de place pour eux dans la salle commune.

Enfin, pour faire connaître cette grande nouvelle, les anges ont choisi les bergers, des gens considérés comme sales, vivant en dehors des villages, pauvres et réduits à garder le bétail des riches. Ce sont des personnes de l’ombre, voire de l’obscurité, par comparaison avec ceux qui vivent dans l’opulence et la clarté.

Mais ce sont ces mêmes bergers qui, les premiers informés, s’émerveillent devant la naissance du Sauveur.

Dieu choisit d’abord les exclus, les pauvres, les prisonniers. Il leur souhaite d’être pleinement heureux. Car la vraie joie ne peut être que donnée, elle ne vient pas de nous - ceux qui ont tout l’oublient bien souvent.

Le groupe de chant Da Capo de Sandweiler dirigé par Mme Myriam Di Santolo, avec Jacques à la guitare et Marcia au keyboard, a bien contribué au profond recueillement de cette célébration.


 
Ä e r z b i s t u m    L ë t z e b u e r g   .   A r c h e v ê c h é   d e   L u x e m b o u r g    .   
YouTube
SoundCloud
Twitter
Instagram
Facebook
Flickr
WhatsApp 352 691 12 97 76
Service Kommunikatioun a Press . Service Communication et Presse
Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg

© Verschidde Rechter reservéiert . Certains droits réservés
Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
5 avenue Marie-Thérèse
Bâtiment H, 1er Étage
L-2132 Luxembourg
+352 44 74 34 01
com cathol.lu