lb fr pt en de
Joer 2015 . Année 2015  
7 juillet 2016

Sous le signe de changements qui s’annoncent

L’Archidiocèse de Luxembourg présente son rapport d’activités 2015

Après la signature des trois conventions entre l’Archidiocèse et l’État luxembourgeois le 26 janvier 2015, une série de pourparlers bilatéraux et de consultations a été menée et des prises de position et des avis ont été rédigés au sujet de la reprise des enseignant(e)s de religion par le Ministère de l’Éducation nationale, du nouveau cours « Vie et société », de la question des fabriques d’église et du financement futur des communautés cultuelles. Le chanoine Leo Wagener, vicaire général, a évoqué dans ce contexte les six réunions d’information régionales auxquelles ont participé plus de 900 représentants des fabriques d’église, ainsi que plusieurs réunions d’information pour plus de 200 enseignant(e)s de religion. En vue de la mise en œuvre de la catéchèse en paroisse, des lignes directrices ont été élaborées au niveau diocésain et des catéchètes ont été recrutés.

Le projet « Reech eng Hand – Tends la main aux réfugiés », ou vivre la culture de l’accueil

Avec le projet « Reech eng Hand » lancé en 2015 par Monseigneur Jean-Claude Hollerich, Archevêque de Luxembourg, l’Archidiocèse a répondu à l’appel du Pape François d’accueillir et d’accompagner des réfugiés, face à la crise humanitaire actuelle. Pour la responsable du projet, Madame Marie-Christine Ries, « Reech eng Hand », qui mobilise de nombreux bénévoles dans les communautés pastorales, « c’est une culture de l’accueil vécue, en cette Année de la Miséricorde ». Fin 2015, 37 personnes avaient accepté de devenir personnes de contact au niveau local et les premières équipes ont été créées à différents endroits du pays.

Le projet de périmètre des futures paroisses a été élaboré en concertation avec les instances diocésaines et les responsables régionaux. Au cours de cinq forums régionaux, un « processus synodal » a été présenté aux équipes pastorales et aux fidèles intéressés. Ce processus aboutira en 2017 à la mise en place des « nouvelles paroisses ». Au niveau pastoral, Madame Elisabeth Werner, coordinatrice du Service de la Pastorale, a évoqué la grande affluence lors des pèlerinages et des processions, de l’Octave à Notre-Dame à la Procession dansante d’Echternach jusqu’au pèlerinage des jeunes et au pèlerinage pour le climat. Il faut également noter que le nombre des baptêmes, premières communions et enterrements n’a pratiquement pas varié par rapport aux dernières années.

Nouveau départ et innovation : la création de la Luxembourg School of Religion & Society

La restructuration de la recherche et de l’enseignement dans l’Archidiocèse de Luxembourg, commencée en 2013 et menée sans relâche au Centre Jean XXIII, qui est devenu un centre de conférences très fréquenté, s’est concrétisée avec la fondation de la Luxembourg School of Religion & Society (LSRS) le 15 septembre 2015. Cette dénomination témoigne à la fois de l’enracinement local de cette institution, par la référence explicite à Luxembourg, mais aussi de son ouverture à l’international, par l’emploi de l’anglais. Le Directeur de la LSRS, le Pr Dr Jean Ehret, a souligné que l’élément le plus important de cette dénomination était cependant le symbole « & » qui rappelle un lien et représente la relation diversifiée et en constante évolution entre la (les) religion(s) et la société. La mission de la LSRS est d’étudier, de comprendre et éventuellement de contribuer à définir ces processus, une mission réalisée dans un esprit d’ouverture, par la collaboration avec les autres cultes conventionnés et dans le contexte d’une société sécularisée et pluraliste. À cette fin, la liberté académique, l’esprit critique, l’interdisciplinarité et le multilinguisme sont aussi nécessaires que le respect mutuel, l’amitié, la solidarité avec les plus faibles et le souci de la paix et de la justice, afin de comprendre et de prendre soin de notre humanité.

Le Fonds d’avenir, pour assurer le financement de la pastorale

L’exercice 2015 de l’Archevêché affiche un résultat positif au niveau du bilan consolidé. Par-tant d’un faible niveau, le résultat positif réalisé pour la première fois en 2014 a fortement augmenté en 2015. Le bénéfice de l’exercice atteint 5,29 millions €, et les dettes au 31 décembre 2015 s’élèvent à 38,8 millions €. Le total du bilan est de 154,7 millions €, avec 99,2 millions € de fonds propres. L’Économe général Marc Wagener fait cependant preuve de prudence pour les deux prochains exercices. D’une part, en ce qui concerne les recettes, le résultat de 2015 provient surtout de produits uniques ; d’autre part, il est à prévoir que la loi relative aux salaires des ministres du culte soit votée à la Chambre des Députés encore avant la pause estivale. Dès l’entrée en vigueur de cette loi, les futurs recrutements généreront un volume important de charges supplémentaires. Dans ce contexte, le Fonds d’avenir, hébergé par la Fondation Sainte Irmine, est appelé à jouer un rôle de premier plan pour le financement futur de la pastorale.

***

Le nouveau dépliant « Chiffres clés 2015 » vient d’être publié ensemble avec le « Rapport 2015 / Faits & Chiffres ».

Communiqué de presse

Liens :
Projet diocésain « Reech eng Hand – Tends la main aux réfugiés »
Luxembourg School of Religion & Society
Centre Jean XXIII – Grand Séminaire

Rapport 2015 / Faits & Chiffres (PDF)

Les rapports annuels 2012, 2013 et 2014

 
Ä e r z b i s t u m    L ë t z e b u e r g   .   A r c h e v ê c h é   d e   L u x e m b o u r g    .   
YouTube
SoundCloud
Twitter
Instagram
Facebook
Flickr
WhatsApp 352 691 12 97 76
Service Kommunikatioun a Press . Service Communication et Presse
Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg

© Verschidde Rechter reservéiert . Certains droits réservés
Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
5 avenue Marie-Thérèse
Bâtiment H, 1er Étage
L-2132 Luxembourg
+352 44 74 34 01
com cathol.lu