lb fr pt en
 
29 août 2018

Echappée à la Moselle du 3 au 11 août 2018

Initiative de la CVX, sous les auspices de Young Caritas avec le soutien de Reech eng Hand et des Religieuses de la Doctrine Chrétienne

Voilà qu’une semaine de vie intense touche à sa fin : vie intense entre 6 bénévoles et 14 jeunes réfugiés de 14 à 18 ans, de pays, de cultures, de langues, de religions, de foyers d’accueil et d’attentes différentes.

A l’image du grand parachute multicolore, chaque jeune et bénévole de nationalité afghane, albanaise, érythréenne, française, iraquienne, luxembourgeoise, italienne, malienne, polonaise et sénégalaise, et par son histoire a apporté une nouvelle couleur à cette véritable semaine de vacances loin de ses soucis quotidiens.

Pour vous donner un exemple de cette diversité : Agnès présente les 7 règles en français, Amir traduit en tigrigna, Josée traduit en anglais, Hussein traduit de l’anglais en arabe. Cela demande du temps, de la patience et rend la spontanéité impossible en grand groupe. Les groupes de partage sont un en français, un en français avec tigrigna et un en anglais avec arabe. Et malgré cela le courant passe. S’éclabousser à la piscine, faire la course en vélo ou trouver les bonnes cachettes en forêt ne demande pas beaucoup de paroles !

Aux repas, préparés à 3 reprises par nos amis CVX, qui se joignent alors à nous, il faut penser à Moussa qui doit manger aux heures fixes (9h, 15h et 21h) à cause d’une lourde médication, ou encore à Temesgen qui jeûne de minuit à 13 h et mange vegan pour le reste de la journée, nous découvrons deux autres végétariens en cours de route et des 20 que nous sommes, 14 ne mangent pas de porc ; alors trouver la bonne saucisse pour le plat polonais devient presqu’un casse-tête.

Des 14 jeunes, la moitié était déjà venue avec nous l’année dernière ; en une année quelle évolution ! Même le terrain de football improvisé de l’année dernière est devenu trop petit !

Côté volontaires, le chant « rêve d’un monde » de Jean-Claude Gianadda nous inspire beaucoup dans nos relectures, que nous faisons à la fin de chaque journée pour partager nos joies, nombreuses, nos découvertes, nos limites, nos interrogations et nos peines. P.ex. nous aurions tellement aimé faire découvrir aux jeunes la valeur « du pardon ». Dépasser le « tu m’as renversé en vélo, je te donne un bon coup » ou renoncer à se regrouper en amis de même origines pour se venger. Est-ce trop demander à des jeunes ayant grandi dans un climat de violence et de haine ? Comment mettre en pratique par nous-même le 70x7 fois proposé par Jésus à Pierre ?

Le dernier jour, nous proposons l’évaluation de cette semaine sous forme d’un atelier de poterie où chacun est invité à présenter à l’aide d’argile et d’objets ramassés dans la nature (feuilles, cailloux, fleurs, petites branches…) l’image qu’il veut garder de cette expérience. Les œuvres sont belles à voir et le partage en est profond et vrai. Tous, jeunes et volontaires, ont minutieusement façonné leur activité préférée : les activités sportives sont les favoris : football, volleyball, natation, vélos, pétanque, randonnée ; les plaisirs culinaires suivent dans la hitparade avec barbecue, cuisine africaine, italienne et polonaise ; ensuite viennent la beauté de la nature, la musique, les danses, les jeux de société…

Un dernier mot sur l’accueil à Grevenmacher : des responsables du syndicat d’Initiative au gérant du camping, des passants renvoyant les balles égarées au personnel du Kulturhuef ou Jardin des Papillons, avec l’échevin Paul, qui passa plus qu’une heure chez son dentiste avec un des jeunes pris par une rage de dents, tous étaient tellement serviables et gentils : MERCI !

Après 7 jours à exercer la vie en groupe : la communication bienveillante, l’écoute, les valeurs tel que respect, pardon, amitié, honnêteté, - approfondis grâce à des petites histoires de sagesse -, nous nous sentons bien riches et proches les uns des autres. Nous nous sommes tous bien amusés, nous avons appris beaucoup les uns des autres, nous avons ri beaucoup, nous avons rencontré des personnes généreuses, et nous avons su dépasser les tensions ou moments difficiles.

L’au-revoir était si chaleureux et les jeunes si reconnaissant, que nous n’en garderons que les beaux souvenirs.

Les volontaires : Bénédicte, Daniel, Farid, Josée, Maria et Agnes

 
Ä e r z b i s t u m    L ë t z e b u e r g   .   A r c h e v ê c h é   d e   L u x e m b o u r g    .   
YouTube
SoundCloud
Twitter
Instagram
Facebook
Service Kommunikatioun a Press
Äerzbistum Lëtzebuerg

© Verschidde Rechter reservéiert
Dateschutz
5 avenue Marie-Thérèse
Gebei H, 1. Stack
L-2132 Lëtzebuerg
+352 44 74 34 01
com cathol.lu