lb fr pt en de
Mënscherechter . Droits de l’Homme  
7 décembre 2018

Un cadeau à toute l’humanité

Déclaration commune de Justice et Paix Luxembourg et de Justice et Paix Europe à l’occasion du 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme

Il y a 70 ans, le 10 décembre 1948 à Paris, les États membres des Nations Unies ont signé la Déclaration universelle des droits de l’homme. Les droits de l’homme existaient avant cette date et ce n’est que plusieurs décennies plus tard que le mouvement des droits de l’homme les a introduits dans le débat politique plus large. Cependant, en 1948, les droits de l’homme ont été déclarés universels, constituant ainsi un cadeau à toute l’humanité. Pour cette raison, il convient de célébrer le 70ème anniversaire. La Conférence des commissions européennes de Justice et Paix, dont Justice et Paix Luxembourg fait partie, entend ainsi renouveler son engagement en faveur de la promotion des droits de l’homme, de leur indivisibilité et de leur universalité, alors qu’ils sont actuellement parfois remis en question.

Célébrer le 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, c’est d’abord renouveler notre engagement personnel en faveur des droits de l’homme. Cela implique non seulement de défendre nos propres droits, mais également les droits de l’autre. La promotion des droits de l’homme est une attitude humaine indispensable pour nous tous.

Célébrer le 70ème anniversaire, c’est aussi rappeler que la reconnaissance de la Déclaration universelle des droits de l’homme est une obligation pour les autorités publiques et politiques à tous les niveaux. Au sein de Justice et Paix, nous attachons une importance particulière aux valeurs exprimées par le Conseil de l’Europe dans la Convention européenne des droits de l’homme et par l’Union européenne dans la Charte des droits fondamentaux.

La célébration du 70ème anniversaire offre l’occasion d’affirmer l’égale importance des droits sociaux et des droits et libertés de la personne. L’interdépendance et l’indivisibilité des droits de l’homme, telles qu’elles ont été particulièrement affirmées lors de la Conférence de Vienne sur les droits de l’homme (1993), sont également fondamentales dans l’enseignement social catholique. De nos jours, il est particulièrement important de surmonter les nouvelles divisions sociales qui surgissent dans nos sociétés et les politiques populistes qui s’y développent rapidement.

La célébration du 70e anniversaire nous incite en outre à renouveler notre appel à un texte juridiquement contraignant au niveau des Nations Unies, afin de régir dans le droit international des droits de l’homme les activités des sociétés transnationales et autres entreprises. En effet, les entreprises multinationales ont acquis au cours des dernières années un pouvoir économique et politique considérable, ce qui implique une responsabilité accrue de leur part pour le plein respect de l’ensemble du corpus des droits de l’homme dans toutes leurs activités.

L’eau est la source de toutes les formes de vie et priver les gens de l’accès à une eau salubre constitue un déni du droit à la vie

La célébration du 70e anniversaire nous rend attentifs également à de nouvelles formes de violation de la dignité de la personne humaine dans notre monde en mutation rapide. Conformément à l’encyclique Laudato Si’ du pape François, nous appelons à la pleine reconnaissance d’un droit universel à l’eau et à l’assainissement. L’eau est la source de toutes les formes de vie et priver les gens de l’accès à une eau salubre constitue un déni du droit à la vie.

D’autres droits de l’homme environnementaux pourraient être formulés à l’avenir de la même manière que les droits sociaux se sont développés à partir de la Déclaration universelle des droits de l’homme elle-même, qui reconnaissait déjà le droit à la sécurité sociale, le droit au travail, le droit au repos et aux loisirs et un niveau de vie adéquat ainsi que le droit à l’éducation.

Célébrer le 70ème anniversaire marque en outre le renouvellement de notre engagement en faveur de l’égalité sociale, du logement abordable, de l’emploi, d’une vie saine et de l’hospitalité offerte aux personnes qui en ont un besoin vital. Cela inspire notre engagement en faveur de la liberté d’expression et de la liberté de religion, de la démocratie et du bien commun. C’est un appel à renforcer notre lutte contre la xénophobie, l’intolérance et les formes exacerbées de nationalisme.

La célébration du 70ème anniversaire appelle également la reconnaissance du fait que les droits de l’homme ont besoin de bases morales solides tant au niveau national que mondial. La pratique concrète du respect de la dignité humaine par les individus, la société civile, les Églises et d’autres institutions est une condition préalable aux dispositions légales qui sous-tendent les droits de l’homme.

La Déclaration universelle des droits de l’homme demeure un cadeau inédit pour l’humanité tout entière.

 
Ä e r z b i s t u m    L ë t z e b u e r g   .   A r c h e v ê c h é   d e   L u x e m b o u r g    .   
YouTube
SoundCloud
Twitter
Instagram
Facebook
Service Kommunikatioun a Press
Äerzbistum Lëtzebuerg

© Verschidde Rechter reservéiert
Dateschutz
5 avenue Marie-Thérèse
Gebei H, 1. Stack
L-2132 Lëtzebuerg
+352 44 74 34 01
com cathol.lu